Voyage île Maurice
10-07-2021 à 18:17

île Maurice : Immersion au coeur du quartier de Chinatown à Port-Louis

Le quartier chinois se blottit au cœur de Port-Louis à l’île Maurice aux confins de la route Royale et de la rue Sir Seewoosagur Ramgoolam. Les ruelles passantes de Chinatown à l’île Maurice se pavanent d’une multitude d’échoppes affriolantes et restaurants gourmands à la pelle.

Les murs ravalés par les embruns du large et l’odeur âcre de poissons salés aux narines qui virevolte silencieusement dans les allées bruyantes confèrent à ce quartier de véritables marques d’empathie populaire au travers de toutes ses ruelles étroites.

A Chinatown au coeur de l’île Maurice, la couleur rouge, symbole de félicité par excellence, est décriée sur toutes les bâtisses avoisinantes. Les tabagies, les maisonnées traditionnelles, les entrepôts-entreprise et les restaurants sont grimés par quelques gros traits pinceaux écarlates en façade pour se préserver des mauvais airs du vilain esprit rôdeur.

Lieu de débarquement des premiers immigrants chinois du 19e siècle en provenance de Guangdong province du sud de la Chine et issus en grande majorité de l’ethnie familiale des Hakkas, le quartier, enclave bouillonnante, erre toujours dans les vestiges d’un passé nostalgique où la solidarité entre membres de la famille était jadis une règle d’or intangible que personne n’osait trahir.

Le quartier chinois de Port-Louis à l’île Maurice s’évertue aujourd’hui à faire crépiter l’huile dorée de sa cuisine rapide, salée ou sucrée, aromatique et savoureuse au coeur d’une île Maurice gourmande.

Une trentaine de petits restaurants rivalisent de sobriété pour attirer la clientèle, bien loin des traditionnelles pétarades fumantes et timbales assourdissantes qui émaillent les festivités grandioses du Nouvel An Chinois ou de la Fête du Printemps… «Karay sinoi» sur le feu, hachoir aiguisé prêt à découper en fines lamelles émincées de légumes ou viandes, sautées ensuite dans la grande poêle chaude avec une dextérité éprouvée d’un poignet agile, le maître cuisinier n’a donc besoin que de 5 minutes tapantes pour délivrer aux heureux convives le plat chinois désiré. Un régal pour la bouche et une délivrance tarifaire également pour le porte-monnaie.

Cuit à la vapeur, à l’étuvée, rôti ou frit, cette cuisine ancestrale étrenne dans son sillage de nombreux fervents adeptes de toutes origines. Les biscuits papaye, gâteau la lune, Kwe Fa Kao (farine de riz), Chu Chong Kao (gâteau à la cire d’orange), gâteau cravate essaiment également les vitrines achalandées à la mesure de leurs alléchantes parures étincelantes de circonstance au coeur de l’île Maurice.

Guide touristique en PDF de 67 pages pour découvrir autrement la destination île Maurice en totale immersion.

Le guide touristique le plus complet sur l'île Maurice pour réussir votre voyage à Maurice.

Achetez et téléchargez ici le PDF pour 5,90€